Impression éco-responsable et engagements environnementaux

Chez Ni Dieu Ni Maitre, votre tee shirt n’est imprimé qu’une fois qu’il a été commandé, ce qui minimise la surproduction et les déchets excessifs. Vos commandes sont imprimées à l’aide de nos imprimantes Kornit Atlas. Ces imprimantes utilisent une technologie d’impression sans eau avec des encres biodégradables et 100% non toxiques. Cela fait de l’impression à la demande la méthode d’impression la plus respectueuse de l’environnement.

Zéro déchet : les avantages écologiques de l’impression à la demande

Chaque achat, petit ou grand, a une empreinte carbone. À chaque achat, vous avez le choix. Vous choisissez la taille de la marque à laisser sur la planète, et nous voulons vous aider à choisir judicieusement.

En choisissant l’impression à la demande, vous choisissez des vêtements créés uniquement après la commande, ce qui crée moins de déchets que l’impression traditionnelle (screen printing). La production à la demande élimine le besoin d’acheter et d’entreposer des énormes stocks de vêtements pré-imprimés qui pourrait finir à la poubelle. Zéro inventaire, zéro déchet.

L’impression traditionnelle est très polluante

L’impression numérique utilise 95% moins d’eau et 50% à 60% moins d’énergie que l’impression traditionnelle. Le principal facteur de risque environnemental dans les textiles est la pollution de l’eau. La quantité d’eau que l’industrie pollue actuellement est stupéfiante. L’évolution vers les technologies numériques est un bon premier pas. Le passage aux encres sans eau, c’est encore mieux !

  • 20% des eaux usées du monde entier proviennent de la teinture et du traitement des tissus. Le traitement textile traditionnel pollue les précieuses sources d’eau de la terre, dont une grande partie est exploitée à partir de nappes d’eau douce vitales, causant des dommages sociaux et environnementaux.
  • 87% de la fibre totale utilisée pour les vêtements est gaspillée, finissant incinérée ou jetée dans une décharge. 1 vêtement sur 5 est jeté à la poubelle sans avoir été porté une seule fois.
  • L’industrie du vêtement est responsable de 10% des émissions mondiales annuelles de carbone, plus que tous les vols d’avions internationaux et le transport maritime réunis. À ce rythme, les émissions de gaz à effet de serre de l’industrie de la mode augmenteront de plus de 50% d’ici 2030.
  • Chaque année, l’industrie du vêtement utilise 93 milliards de mètres cubes d’eau – assez pour répondre aux besoins de consommation de 5 millions de personnes ou remplir complètement la mer Méditerranée tous les 2 ans.
  • Si la tendance se poursuit, la consommation mondiale de vêtements passera de 62 millions de tonnes métriques en 2019 à 102 millions de tonnes en 10 ans.
  • Chaque année, un demi-million de tonnes de microfibres plastiques sont déversées dans l’océan, soit l’équivalent de 50 milliards de bouteilles en plastique.
  • Moins de 1% des vêtements usagés sont recyclés en vêtements neufs.

Sources : Nations Unies sur le changement climatiqueBanque mondiale et Kornit [1] – [2]

Encres organiques sans eau

Préserver les ressources de la planète est une responsabilité que nous prenons très au sérieux. L’eau est l’essence même de la vie, une ressource précieuse qui doit être protégée. C’est pourquoi nous utilisons des technologies produisant zéro gaspillage d’eau et fournissant un processus d’impression durable.

L’impression textile numérique économise l’eau grâce à la technologie jet d’encre. L’encre est projetée directement sur la surface du tissu. Cette technologie est sans gaspillage d’eau – un processus efficace qui permet d’économiser de précieuses ressources. 

Source : Kornit

Nous n’utilisons que des encres naturelles, exemptes de tout produit chimique

Les encres Neo Pigment sont 100% sans produits chimiques, non dangereuses, sans toxines et végétaliennes. Ils répondent aux certifications les plus strictes de l’industrie.

La plupart des imprimeurs utilisent de l’encre plastisol composée de produits chimiques dérivés du pétrole. Bien qu’étant plus simples à utiliser, les encres plastisol contiennent du PVC et des phtalatesdeux produits chimiques dangereux très nocifs pour l’environnement et qui ont été associés à de nombreux troubles médicaux. Nos encres ne contiennent ni PVC ni phtalates et n’ont pas besoin de solvants pour nettoyer les imprimantes après leur utilisation. 

Nos encres ne contiennent aucun produit chimique connu pour contribuer à l’effet de serre et à l’appauvrissement de la couche d’ozone, contrairement à de nombreux produits couramment utilisés dans d’autres types d’encres tels que le chlorofluorocarbone (CFC, l’hydrochlorofluorocarbone (HCFC), les hydrocarbures aromatiques ou d’autres solvants volatilesIls ne contiennent ni plomb ni métaux lourds. En fait, nos encres ne contiennent aucun produit chimique ! Pas même la térébenthine minérale comme les autres encres à base d’eau sur le marché.

Sources :  [1]  –  [2]

Réduction de l’empreinte énergétique et carbone

L’impression numérique utilise une fraction de l’énergie du processus d’impression textile traditionnel. La terre est saturée de carbone toxique, dont 10% peuvent être attribués à l’industrie du vêtement. Les processus de fabrication durables offrent une empreinte carbone réduite.

Mais l’empreinte carbone de nos vêtements peut également être réduite d’autres manières. La façon dont nous achetons a un grand impact. Certaines recherches ont suggéré que les achats en ligne peuvent avoir une empreinte carbone inférieure aux magasins traditionnels pour acheter des produits, en particulier si les consommateurs habitent loin.

Nous utilisons du coton car le polyester est mauvais pour la planète

La plupart de nos produits sont 100% coton et nous essayons d’éviter le polyester car il pollue la planète. Le polyester synthétique est le tissu le plus couramment utilisé dans les vêtements, dépassant le coton. Globalement, 65% des vêtements que nous portons sont à base de polymèresEnviron 70 millions de barils de pétrole par an sont utilisés pour fabriquer des fibres de polyester dans nos vêtements. 

Un t-shirt en polyester a une empreinte carbone doublée par rapport à un t-shirt en coton. Un t-shirt en polyester produit l’équivalent de 5,5 kg de dioxyde de carbone contre 2,1 kg pour une chemise en coton. Le polyester met des centaines d’années à se décomposer  et peut entraîner la fuite de microfibres dans l’environnement.

Coton Biologique

Le coton biologique est cultivé en utilisant des méthodes et des matériaux qui ont un faible impact sur l’environnement. Les cultures biologique reconstituent et maintiennent la fertilité des sols, réduisent l’utilisation de pesticides et d’engrais synthétiques et créent une agriculture biologiquement diversifiée. Nous proposons des options en coton biologique dans notre collection de vêtements.

En savoir plus sur le coton biologique

Site propulsé par 100% d’énergie verte

Soucieux de minimiser son impact sur l’environnement par tous les moyens possible, le site de la boutique est hébergé sur des serveurs web alimentés à 100% en énergie verte. La coopérative finance également la totalité de 10 serveurs hébergeant plus de 30 collectifs et sites Web militants et ces serveurs sont également alimentés par des énergies renouvelables.

Par ailleurs, tous les vêtements que nous utilisons sont fabriqués dans des usines qui s’alimentent de façon importante en électricité verte via des sources d’énergie renouvelable.

Références : [1] – [2]  –  [3]  – [4]

Certifications environnementales

Les encres biodégradables à base d’eau sont non dangereuses, sans toxines, ne contiennent aucun sous-produit animal et répondent aux normes industrielles les plus strictes telles que définies par les applications de sécurité Oeko-Tex 100 pour les vêtements pour bébés, Eco-Passport et Global Organic Textiles (GOTS -3V), Residues Standard List (RSL) et l’American Association of Textile Chemists and Colorists.

Source : Kornit

Engagements des fabricants en matière de durabilité environnementale

Ces informations sont extraites du site internet de nos fabricants de t-shirts.

ÉNERGIE – Améliorer l’efficacité énergétique et réduire la dépendance des fabricants aux combustibles fossiles en trouvant des sources d’énergie et des processus de production alternatifs durables.

EAU – Optimisation de l’utilisation de l’eau du fabricant tout au long des processus environnementaux tels que la minimisation de l’utilisation de l’eau et l’amélioration de la qualité de la gestion des eaux usées.

ÉMISSIONS DE CO2 – Réduire les émissions de gaz à effet de serre des fabricants grâce à des efforts d’économie d’énergie et à la recherche de sources d’énergie alternatives durables.

RÉDUCTION DES DÉCHETS – Réduction des déchets grâce au recyclage et à la mise en place de mesures de prévention des déchets à toutes les étapes du cycle de production.

CONFORMITÉ ENVIRONNEMENTALE – Les fabricants respectent  toutes les lois  applicables en matière de protection de l’environnement et ont mis en œuvre un certain nombre de méthodes d’audit, d’évaluation et de vérification pour s’assurer qu’ils sont conformes à toutes les lois et réglementations environnementales applicables, ainsi qu’à la politique environnementale interne.

CERTIFICATION OEKO-TEX –  Les fabricants sont certifiés par OEKO-TEX, le sceau le plus reconnu au niveau international , garantissant que le tissu est respectueux de l’environnement et que l’entreprise respecte les substances nocives pour l’environnement .

Notre fournisseur insiste pour que tous ses partenaires commerciaux obtiennent la certification Oeko-Tex Standard 100. Cette certification unique fournit à l’industrie du textile et de l’habillement une norme mondialement uniforme pour l’évaluation objective de la présence de substances nocives. Les matières premières, intermédiaires et produits finis à toutes les étapes de transformation tout au long de la chaîne de fabrication, y compris les accessoires, sont testés et certifiés. Les tests de laboratoire comprennent actuellement environ 100 paramètres de test humains, écologiques et liés aux performances basés sur des normes de test internationales et d’autres procédures de test reconnues.

Sources : [1] – [2] – [3] – [4] – [5] – [6] – [7]  – [8]

Publié le: 19/08/2014 Mise-à-jour: 23/03/2022