T-shirts 100% organiques, sans OGM et approuvés végane par PETA

Depuis septembre 2017, nous offrons des t-shirts Econscious fabriqués exclusivement en coton organique, garantissant ainsi des produits respectueux de l’environnement, fabriqués selon les normes environnementales et véganes les plus élevées, en combinaison avec nos encres 100% bio et végétalienne. Notre coton organique est également sans OGM et certifié par USDA et GOTS. De plus, les t-shirts sont certifiés véganes par PETA (People for the Ethical Treatment of Animals)

 

Voici les avantages environnementaux du coton organique

Source: En 2016, une recherche du Textile Exchange a trouvé des avantages significatifs à l’agriculture organique lorsque comparée à l’agriculture conventionnelle.

 

Certifications organiques et véganes

Nos t-shirts organiques sont certifiés 100% biologique et approuvés par l’USDA sous des exigences strictes de production et d’étiquetage, y compris des inspections annuelles par le certificateur. Le coton est également certifié par le sceau Global Organic Textile Standard (GOTS) ainsi que le Control Union (SKAL). Les vêtements organiques ne sont organiques que s’ils sont approuvés par une certification réputée – nous garantissons des produits sans aucun greenwashing!

Magasinez sans être complice de la cruauté envers les animaux – Nos t-shirts n’utilisent aucune fibre dérivée d’animaux et ne sont pas testés sur des animaux. Econscious, le fabricant de nos t-shirts organiques, a fait un partenariat avec PETA Approved Vegan afin d’obtenir la certification 100% végane et approuvé par People for the Ethical Treatment of Animals (PETA).

 

Nos encres d’impression écoresponsables n’utilisent aucun produit chimique et sont également certifiées véganes et organiques.

 

Les faits – comment le coton non-organique détruit-il notre planète

  • 20,000 litres d’eau sont nécessaires pour produire un seul t-shirt, selon l’organisation WWF. 73% de la récolte mondiale de coton provient de terres irriguées.
  • Le coton couvre seulement 2,4% des terres cultivées dans le monde, mais utilise 24% de l’insecticide mondial et 16% des pesticides. Le coton est considéré comme la culture la plus polluante du monde en raison de son utilisation intensive de pesticides, selon l’Institut Rodale et WWF.
  • L’agriculture de coton est la seconde industrie la plus sale au monde, battue seulement par l’industrie pétrolière, selon Ecowatch.
  • 77 millions de travailleurs du coton subissent des intoxications par les pesticides chaque année. Le coton est une industrie toxique utilisant beaucoup de pesticides – mettant en danger la vie des femmes, des hommes et des enfants dans les zones de culture intensive de coton. Selon l’Organisation mondiale de la santé, jusqu’à 20 000 décès par année sont causés par l’empoisonnement de pesticides dans les pays en développement. Aux États-Unis, plus de 10 000 agriculteurs meurent chaque année de cancers liés à de tels produits chimiques.
  • Les pesticides du coton sont responsables de la disparition des abeilles. En plus de polluer notre eau et nos sols, les produits chimiques utilisés dans les cultures cotonnières comprennent les Néonicotinoïdes, qui sont liés à la disparition des abeilles. Les insecticides utilisés sur le coton comprennent également des produits chimiques dangereux appelés Organophosphates, qui ont été initialement introduits par l’Allemagne nazie comme des poisons neurotoxiques pendant la Seconde Guerre mondiale avant d’être transformés en un pesticide. Les études révèlent que les Néonicotinoïdes et les Organophosphates contribuent à tuer les abeilles, ce qui est un fait maintenant reconnu par l’EPA.
  • Déclin des oiseaux – Les pesticides utilisés dans les cultures de coton, comme les Néonicotinoïdes, tuent au moins 67 millions d’oiseaux chaque année et sont liés aux oiseaux déclinent, selon des études.
  • 90% du coton mondial est transgénique. Plus de 270 000 fermiers indiens se sont suicidés depuis l’introduction du coton OGM de Monsanto et ce en seulement 11 ans, en Inde. Monsanto a fait bondir les prix des graines de plus de 8000%, poussant les fermiers à l’endettement et la ruine financière.

L’importance du coton biologique

Porter des tissus organiques a un impact positif majeur sur la santé de notre planète. Le coton biologique est cultivé d’une manière qui utilise des méthodes et des matériaux qui réduisent l’impact sur notre environnement. Une grande innovation dans le mouvement organique est d’utiliser des systèmes de cultivation renouvelables, qui maintiennent la fertilité des sols et développent une agriculture biologiquement diversifiée. Le coton organique utilise également beaucoup moins d’eau.

Le principal avantage des matières organiques, cependant, est que les cultures ne sont pas traitées avec des pesticides, des insecticides, des herbicides et des organismes génétiquement modifiés. Ces toxines nuisent aux agriculteurs, aux travailleurs, nous en tant que consommateurs et plusieurs écosystèmes naturels.

Le coton traditionnellement cultivé utilise plus d’insecticides que n’importe quelle autre récolte dans le monde. On estime que chaque année, les producteurs de coton utilisent jusqu’à 25 pour cent des insecticides dans le monde; un montant incroyable pour une seule récolte.

Le coton traditionnellement cultivé utilise plus d’insecticides que n’importe quelle autre récolte dans le monde. On estime que chaque année, les producteurs de coton utilisent jusqu’à 25% des insecticides dans le monde; un montant incroyable pour une seule culture.

Ces produits chimiques peuvent être mortels. De tels pesticides empoisonnent les agriculteurs du monde entier. Les travailleurs d’usine doivent également respirer leurs fumées pendant le processus de fabrication.

L’Aldicarb, le deuxième insecticide le plus vendu pour le coton et le plus toxique pour les humains et la faune, est encore utilisé dans 25 pays, dont les États-Unis, où 16 États l’ont signalé dans leurs eaux souterraines. Les risques sont reconnus par l’EPA et ils ont signalé leur retrait du marché éventuel. 8 des 10 principaux pesticides les plus couramment utilisés sur le coton produit classiquement par les États-Unis ont été classés comme modérément à hautement dangereux par l’Organisation mondiale de la santé.

Le gouvernement des États-Unis a également constaté que les pesticides tuent involontairement au moins 67 millions d’oiseaux chaque année aux États-Unis.

Ces produits chimiques s’infiltrent dans la nappe phréatique après de fortes pluies, empoisonnent les lacs, les rivières et les cours d’eau. Les résidus de pesticides ont été de plus en plus découverts dans les aliments, les animaux de ferme et même le lait maternel. Non seulement ces cancérogènes sont responsables de milliers de cas de cancer chez les adultes, mais ils sont particulièrement nocifs pour les jeunes enfants qui peuvent développer des effets neurologiques néfastes.

Nous ressentons même les effets néfastes des tissus de coton non-organiques dans notre vie quotidienne. La peau irritée, les éruptions cutanées et même les maux de tête et les étourdissements peuvent être causés par les résidus chimiques piégés dans les fils.

Si nos choix tuent littéralement nos agriculteurs, détruisent nos cours d’eau et mettent en danger nos enfants, nous avons l’obligation de considérer l’organique comme alternative, c’est une question d’éthique.

Source: [1]

 

Le problème du coton génétiquement modifié et de Monsanto

En rendant les cultures de coton résistantes aux pesticides grâce aux OGM, les agriculteurs sont encouragés à utiliser encore plus de pesticides avec moins d’effets néfastes sur la culture. Cela rend une entreprise déjà toxique potentiellement encore plus toxique pour l’environnement.

Le taux de suicide chez les cultivateurs de coton indiens a monté en flèche depuis l’introduction du coton BT de Monsanto en 2002. Le prix des graines a également monté en flèche et, avec peu d’options de rechange, les agriculteurs sont étirés. Environ un agriculteur indien s’est suicidé toutes les 30 minutes en 2009, pour un total de 17 638 seulement cette année. Leurs récoltes sont faibles et les prix sont élevés. Le phénomène du suicide est devenu connu sous le nom de «Génocide des OGM»

Un grand nombre de groupes d’activistes sociaux et de recherches scientifiques ont démontré un lien entre le coton génétiquement modifié et les suicides des agriculteurs en Inde. Le coton BT de Monsanto a été déclaré responsable des suicides des agriculteurs. Les graines de Monsanto coûtent 8000% fois plus chères que celles ordinaires. Les coûts plus élevés ont forcé de nombreux agriculteurs à s’endetter de plus en plus, souvent à des prêteurs privés qui imposent des taux d’intérêt exorbitants (60% par an). Les prêteurs obligent les agriculteurs à leur vendre leur coton à un prix inférieur à celui qu’ils obtiennent sur le marché. Selon les activistes, cela a créé une source d’endettement et de stress économique, pour aboutir finalement à des suicides chez les agriculteurs. L’augmentation des coûts dans l’agriculture associée à la diminution des rendements, même avec l’utilisation de semences de coton BT, est souvent citée comme cause de détresse chez les agriculteurs de l’Inde.

Les agriculteurs se suicident pour que nous puissions avoir nos t-shirts en coton génétiquement modifié. Il est difficile de saisir vraiment la gravité de cette question, mais le fait est que cela se produit maintenant et cela se produit, en grande partie, en raison de l’industrie des OGM.

Source: [1]

 

L’impact environmental du coton conventionnel

L’Ouzbékistan est un bon exemple de la destruction de l’environnement causée par l’agriculture cotonnière. Aujourd’hui, les niveaux d’eau dans la mer d’Aral, une fois le quatrième plus grand lac du monde, ont été réduits à 10% de leur superficie au cours des 60 dernières années en raison du coton conventionnel.

Au fil du temps, la mer est devenue trop salée et chargée d’engrais et de pesticides dans les champs voisins. Le sol, l’air et l’eau environnants de la mer d’Aral sont fortement contaminés par les polluants provenant des engrais et des pesticides, ce qui entraîne des taux extraordinaires de tuberculose, de maladie pulmonaire et de cancer chez la population. Cette situation crée une crise de santé publique et s’installe dans les champs agricoles, contaminant le sol.

Pour plus d’informations, lisez notre dossier sur le boycottage les travaux forcés d’Ouzbékistan

Destruction de la mer d’Aral due à la production conventionnelle de coton en Ouzbékistan

 

Le prix du développement durable – pourquoi le coton organique coûte-il plus cher

Lorsque vous achetez du coton organique, vous investissez dans la conservation de l’eau, l’air plus propre, de meilleurs moyens de subsistance des sols et des agriculteurs. Moins de 1% du coton cultivé dans le monde est organique, donc en raison de la faible offre et de la demande, le coût du coton organique est donc plus élevé. Cependant, avec la demande à la hausse, plus de choix seront disponibles.

 


En savoir plus sur le coton organique

Aujourd’hui, beaucoup d’organisations travaillent pour éduquer les gens sur les avantages des méthodes agricoles biologiques dans le but de promouvoir la croissance des produits organiques à l’échelle mondiale.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE COTON ORGANIQUE:
  1. Organic Exchange: www.organicexchange.org
  2. Organic Farming Research Foundation: www.ofrf.org
  3. Organic Trade Associate: www.ota.org
  4. Pesticide Action Network: www.panna.org
  5. Rodale Institute: www.rodaleinstitute.org
  6. The Organic Center: www.organic-center.org
NOS SOURCES POUR CET ARTICLE:
  1. Manufacturer’s FAQ – Econscious
  2. AboutOrganicCotton.org
  3. Most cotton we wear today is genetically modified
  4. Genetically modified farming statistics
  5. Monsanto dominate global seeds market
  6. The Seeds Of Suicide: how Monsanto destroys cotton farming
  7. The GM genocide: Thousands of Indian farmers are committing suicide after using genetically modified crops
  8. Cotton is a water wasting crop – World Wildlife (WWF)
  9. Organic cotton is better for the environment
  10. Cottoned On
  11. Mythbuster: Increased water use of organic cotton?
  12. Rodale Institute – Chemical cotton
  13. How Genetically Modified Cotton Is Taking Over
  14. Cotton Is the Second Dirtiest Industry in the World, Next to Big Oil
  15. It’s the Second Dirtiest Thing in the World—And You’re Wearing It
  16. Not Just Bees: Controversial Pesticides Linked to Bird Declines
  17. Seed Monopolies, GMOs and Farmer Suicides in India – A response to Nature
Publié le: 25/09/2017 Mise-à-jour: 06/10/2017