Nouveau soutien financier : Women On Waves, pour l’accès à l’avortement sécuritaire

Un nouveau don s’ajoute à la liste dans le cadre de nos soutiens aux luttes féministes : l’organisation Women On Waves. 

 

wowlogoWomen On Waves est une association néerlandaise pro-choix qui se spécialise à fournir des moyens d’avortement sécuritaires pour les femmes vivantes dans les pays où l’avortement est illégal. Certains de ces services sont offerts sur un bateau qui contient une clinique mobile d’avortement spécialement construite.

 

Le soutien aux Pussy Riot ayant cessé un peu après leur libération, tous les revenus des ventes de nos t-shirts féministes serviront maintenant à financer cette organisation, à commencer avec un premier don de 300$

 

Une clinique d’avortement mobile

 

wow2Quand Women On Waves visite un pays criminalisant l’avortement, les femmes requérant ce service sont embarquées sur le bateau afin de naviguer dans les eaux internationales. L’application des législations pénales nationales, et donc des lois sur l’avortement, s’étend seulement aux eaux territoriales ; au-delà de 12 miles (ou 2 heures de navigation), c’est la loi néerlandaise qui s’applique à bord du bateau, ce qui rend possible d’offrir un service d’avortement légal et sécuritaire, le tout accompagné par des professionnell-e-s.

 

Women On Waves a été créée en 1999 par la physicienne Rebecca Gomperts. Les bénévoles ont effectué des voyages en Irlande (2001), Pologne (2003), au Portugal (2004), en Espagne (2008), et au Maroc (2012). L’opération au Portugal a favorisé la légalisation de l’avortement en février 2007.

Women On Web – télémédecine d’avortement médicamenté

 

L’association maintient également un site web nommé Women On Web, qui procure de l’aide en ligne pour les résidentes des pays où l’avortement est interdit. Un service d’avortement médicalisé est offert afin d’envoyer des pilules abortives par la poste sous la supervision d’un docteur. L’objectif est de réduire le taux de mortalité causé par les avortements non sécuritaire en facilitant l’accès à l’avortement médicamenté grâce à la télémédecine. Jusqu’à ce jour, Women On Web a aidé plus de 100,000 femmes dans de 123 pays différents.

 

Avortement illégal: les faits

 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé:

 

– Chaque année, 21.6 millions femmes subissent des avortements illégaux non sécuritaires

 

– Les avortements illégaux représentent la moitié de tous les avortements dans le monde

 

– 1 avortement illégal sur 4 débouchera sur des complications médicales graves

 

– Chaque année, 47 000 femmes meurent de complications suite à un avortement illégal.

 

– Chaque 8 minutes, une femme meurt suite à un avortement non sécuritaire.

 

Sources:
http://www.who.int/reproductivehealth/topics/unsafe_abortion/magnitude/en/
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2709326/
 
 
 
 
wow
 
 
 

Site web officiel de Women On Waves:
http://www.womenonwaves.org/

 

Women On Web:
https://www.womenonweb.org/

 

Entrevue avec la fondatrice de Women On Waves, Dr. Rebecca Gomperts :
http://www.vice.com/read/vessel-documentary-follows-activists-helping-women-medical-abortions-353

 

Page Wikipedia:
http://en.wikipedia.org/wiki/Women_on_Waves

 

Faire un don:
https://www.womenonwaves.org/en/donate

Publié le: 10/01/2015 Mise-à-jour: 16/01/2015